octobre 23 2017 0Comment
différents ouvrages

Les différents ouvrages

Au fil des siècles, la technologie et la maîtrise d’œuvre ont permis à l’homme de réaliser des ouvrages toujours plus complexes pour améliorer son quotidien dans le secteur du transport, de l’énergie ou du divertissement.

Les routes terrestres

Les routes sont le mode de déplacement privilégié aussi bien pour le transport des marchandises que des personnes. Les nouveaux revêtements ont permis de créer des voies plus sécurisées en améliorant l’adhérence des roues sur le bitume. Ces infrastructures sont empruntées chaque année par des millions de véhicules et nécessitent une étude approfondie lors de leurs conceptions. En effet, il est indispensable d’anticiper la fréquentation pour construire un ouvrage adapté. De plus, les ingénieurs de génie civil doivent prévoir les solutions pour contourner certaines difficultés en réalisant des tunnels ou des ponts, souvent des chefs d’oeuvre d’ingéniosité, comme le viaduc de Millau. Ouvert aux publics en 2004, ce pont de 2640 mètres est le fruit d’une grande prouesse technologique et la beauté architecturale de cet édifice l’a rendu célèbre dans le monde entier.

Les voies aériennes

Les aéroports et aérodromes sont des infrastructures gérant à la fois des passagers et du fret aérien. L’accroissement du nombre de vols nationaux et internationaux nécessite l’agrandissement ou la création de nouveaux aéroports. Le STAC (Service technique de l’aviation civile) est en charge de l’étude technique pour la réalisation des pistes de décollage et d’atterrissage mais également de tous les bâtiments essentiels au bon fonctionnement d’un aéroport (la tour de contrôle, les zones de débarquement et d’embarquement, les hangars…). Leur mission est de coordonner les différents corps de métier impliqués dans l’élaboration d’un aéroport pour assurer la sécurité des biens et des personnes. De plus, des efforts considérables sont déployés de manière à réduire les nuisances sonores pour une meilleure qualité de vie des riverains.

Le réseau ferré

Le train est à la fois la cause mais également la conséquence de la révolution industrielle. Ce moyen de locomotion est aujourd’hui très plébiscité aussi bien pour le transport de marchandises que de voyageurs. En France, le pays est très bien desservi par le train et la mise en service du TGV a permis de relier de grandes villes françaises en seulement quelques heures. Aujourd’hui encore, de nouvelles voies sont en cours de réalisation. Une étude préalable à la construction est essentielle pour déterminer le meilleur tracé pour réduire la distance tout en évitant au maximum les contraintes géographiques majeures. Après réalisation, les voies ferrées nécessitent une surveillance et un entretien constant pour assurer la sécurité au quotidien des voyageurs. L’une des plus belles réalisations de ces dernières années pour le monde ferroviaire est sans conteste la création du tunnel sous la Manche, ce projet initié en 1876 ne verra le jour que plus d’un siècle plus tard.

Les voies maritimes

Aujourd’hui, les grands ports internationaux sont conçus pour accueillir des navires dont la longueur peut dépasser les 400 mètres. Longtemps, les phares ont été des bâtiments indispensables pour guider les navigateurs à l’approche des côtes. La construction de ces balises maritimes nécessitait une ingéniosité exceptionnelle en raison de la complexité de l’édifice. Aujourd’hui, les systèmes de navigations modernes rendent l’utilité des phares discutable. En 1968, l’Armendèche, situé aux Sables d’Olonne fut le dernier grand phare construit en France. Toutefois, le phare de Cordouan, le plus ancien France est encore en activité. Bâti au XIVème siècle, ce monument habité est devenu un musée.

Les barrages hydrauliques

Les barrages hydroélectriques ont suscité dès leur création un vif intérêt en raison de leurs dimensions imposantes et de la prouesse technologique nécessaire à la réalisation d’un tel édifice. Toutefois, les barrages sont également accusés d’être responsables de désordres écologiques importants. Pour limiter l’impact sur la faune et la flore, la nouvelle Centrale hydroélectrique Romanche Gavet, la première depuis près de 20 ans, sera en grande partie souterraine. Sa mise en service prévue 2020 permettra de remplacer 6 centrales vieillissantes. Le chantier est estimé à 200 millions d’euros, dont 150 millions d’euros pour les opérations de génie civil.

Les infrastructures créées pour le divertissement

Depuis l’Antiquité, l’être humain s’est appliqué à concevoir des édifices pour se distraire. Certaines de ces constructions remarquables ont traversé les siècles comme le Colisée à Rome ou les arènes de Nîmes. Aujourd’hui, de grands lieux de distraction sortent de terre comme le Stade de France localisé au nord de Paris. Cet édifice imaginé par les architectes Macary-Zubléna-Regembal-Costantini a la particularité d’être le plus grand stade modulable du monde. Inauguré en 1998, son toit d’une superficie de 6 hectares pèse 14 000 tonnes. Malgré ses proportions gigantesques, ses concepteurs ont misé sur la sécurité et les quelques 80 000 spectateurs peuvent être évacués en 8 minutes en cas de problème.