avril 23 2018 0Comment
démolition

Chantier de démolition – EUROSTICKS à Saint Sauveur

Lorsqu’un bâtiment, particulier ou professionnel, est trop vétuste et manque de s’écrouler, il est souvent utile – voire indispensable – de le détruire. Le démolir, plus précisément. Cet acte, a priori très répandu, est souvent un beau spectacle pour les badauds, qui sont souvent émus devant la disparition d’endroits cultes et typiques de bâtiments dans leur ville. Pour éviter tout problème, il convient de respecter certaines règles, à commencer par l’interdiction formelle d’accès du public au chantier sans casque. Ensuite, les ouvriers eux-mêmes doivent être protégés : de la simple coupure à l’électrocution en passant par la chute de matériaux sur le pied, les causes de blessures ou mort sont nombreuses, pour eux. C’est pour ça qu’une entreprise de démolition doit être fiable et réactive. Parfois même, les entreprises de démolition se servent d’engins particuliers pour mener leurs missions à bien : la boule de démolition, bien que datée, a son utilité, après avoir fait les beaux jours des années 50 à 70. De même que le bulldozer. Et, pour les (très) gros bâtiments, on peut citer la dynamite, explosif qui peut tout détruire sur son passage. Un chantier de démolition reste donc un endroit où il faut s’aventurer avec prudence, même quand on croit être en sécurité. Spécialisée dans la fabrication de bâtonnets à usage alimentaire (pour glaces ou café), la société Eurosticks a tranquillement traversé quasiment 100 ans de vie industrielle. Au printemps 2017, un sérieux incendie a ravagé l’usine basée à Saint-Sauveur. Plus de peur que de mal pour les ouvriers, heureusement. Côté bâtiments par contre, il reste essentiellement…des ruines ! C’est pour cela qu’un chantier de démolition est prévu et que ce dernier sera mis en place par Pelle TP. Les travaux de voirie et de réseaux divers n’ont plus de secrets pour Pelle TP.